En pratique, toute séquence IRM est paramétrable sur la console d’acquisition, afin de définir le volume à imager et de pouvoir optimiser la qualité de l’image, c’est à dire de régler le contraste, le signal, la résolution spatiale ou temporelle, ainsi que les temps d’acquisitions.

Quelques paramètres sont cruciaux, pour atteindre une image de qualité, dans la pondération souhaitée.

Ce chapitre a pour vocation, de détailler l’ensemble de ces paramètres, dans leur compréhension physique pour la génération du signal, toujours en vue d’atteindre la qualité image recherchée.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s