L’artefact de mouvement, ghosting en anglais, est induit par les mouvements inhérent au patients. On distinguera, les mouvements comportementaux, volontaires ou involontaires, des mouvements physiologiques. Ces mouvements peuvent être périodiques, tels que la circulation, les mouvements cardiaques et la respiration, ou apériodiques tels que la déglutition, le péristaltisme, ou les mouvements oculaires.

Le principe physique :

Le mouvement induit un déphasage local des spins, qui se traduit sur l’image par une réplication bruitée de la région anatomique en mouvement dans le sens de la phase.

Quelques exemples d’artefacts de mouvements sont illustré ci-dessous [3].

Artefact_Mouvements

La correction de l’artefact :

Concernant les mouvements comportementaux, il est nécessaire, d’améliorer le confort du patient et de réduire au maximum les temps d’acquisition.

Pour les mouvements physiologiques, i.e. mouvements de respiration ou cardiaque, il est préconisé d’utiliser les synchronisations adaptées (trigger – en anglais) :

  • La synchronisation respiratoire est un capteur mécanique, qui se positionne directement sur le patient ;
  • l’écho-navigateur est un positionnement numérique, sur la console d’acquisition, qui se positionne à l’image.

 

Echo-navigateur

Figure : Principe de l’écho-navigateur – positionnement et principe de déclenchement.

L’utilisation du moyennage, par augmentation du nombre d’excitations est également indiqué lors de mouvements physiologiques, pour améliorer la qualité de l’image.

Enfin quelques séquences dédiées, proposent des corrections de reconstruction adaptées, pour les patients qui bougent. L’image est acquise par remplissage radial par exemple, et non cartésien, du plan de Fourier, avec un recalage de la zone centrale de chevauchement.

Bibliographie :

[1] http://afirm-lille.fr/ARTEFACTS%20EN%20IRM/ARTEFACTS%20EN%20IRM.swf

[2] Artéfacts en IRM, Dr. Douraied Ben Salem, Neuroradiolgie, CHU Brest

http://www.sfrnet.org/rc/org/sfrnet/htm/Article/2010/htm-20100104-221621-531/src/htm_fullText/fr/ARTEFACTS%20en%20IRM_D%20Ben%20Salem.pdf

[3] Thèse de Sciences, Boubakeur Belaroussi, Correction par traitements d’image de l’artéfact de susceptibilité magnétique dans les images IRM.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s